Livraison de Fleurs sur Bordeaux et sa Région
☎ 05 56 37 08 99
Accueil TEL du Lundi au Vendredi 9h-18h
Livraison du Lundi au Samedi
Commande en ligne 24h/24h
Commandez aujourd'hui avant 19h pour une livraison demain (sauf dimanche) dès 8h30 sur Bordeaux et sa région uniquement.

Découvrez notre choix de textes à lire pendant les obsèques

On vous a demandé de contribuer aux obsèques d’un ami en lisant une œuvre pendant la cérémonie ? Mais, pour ne pas commettre d’impair, vous voudriez savoir quels sont les textes à lire pendant les obsèques ? Nous vous donnons dans cet article plusieurs pistes et exemples de textes qui apporteront une touche personnelle à votre intervention.

Choisir des textes à lire pendant les obsèques

 

Les obsèques sont une cérémonie au cours de laquelle on rend un dernier hommage au défunt et on montre son soutien et sa sympathie aux proches de la personne disparue.

Que la cérémonie soit civile ou religieuse, la lecture de textes n’est pas obligatoire, mais elle permet de procurer du réconfort aux personnes endeuillées. L’échange d’anecdotes et des bons moments passés avec le défunt se fera alors naturellement. Lire des textes pendant la cérémonie d’adieu permet aussi de mettre des mots sur la détresse et la douleur, ce qui aidera peut-être les personnes en deuil à entamer le processus de l’acceptation. 

Le choix des textes a pu être fait par le défunt lui-même avant sa mort, ou devra être fait par la famille et les proches avant les obsèques. 

Textes personnels ou d’auteurs connus ?  

 

Si la cérémonie est religieuse, il y aura très certainement des textes traditionnels qui seront lus pendant les obsèques. Mais vous avez aussi la possibilité de lire des écrits que vous aurez sélectionnés. Vous pourrez lire des textes écrits par vous ou choisir des textes d’auteurs connus. Si vous vous sentez inspiré pour rédiger quelques mots sur le défunt et l’amitié qui vous liait, n’hésitez pas à laisser parler votre cœur. Souvenez-vous juste que le texte doit rappeler la personnalité du défunt et ne pas offenser sa mémoire ni sa famille. 

Textes utilisés fréquemment

 

La mort est, comme la vie, une source d’inspiration pour les auteurs du monde entier. Voici quelques unes des oeuvres qu’ils nous offrent : 

“ Ne restez pas là à pleurer “, de Robert Louis Stevenson 

 

Ne restez pas à pleurer autour de mon cercueil,

Je ne m’y trouve – je ne dors pas.

Je suis un millier de vents qui soufflent,

je suis le scintillement du diamant sur la neige,

Je suis la lumière du soleil sur le grain mûr,

je suis la douce pluie d’automne, je suis l’envol hâtif.

Des oiseaux qui vont commencer leur vol circulaire quand tu t’éveilles dans le calme du matin,

je suis le prompte essor qui lance vers le ciel où ils tournoient les oiseaux silencieux.

Je suis la douce étoile qui brille, la nuit,

Ne restez pas à vous lamenter devant ma tombe, je n’y suis pas : je ne suis pas mort.

“ La mort n’est rien “, de Henry Scott-Holland

 

L’amour ne disparaît jamais.

La mort n’est rien.

Je suis seulement passé dans la pièce d’à côté.

Je suis moi, tu es toi :

Ce que nous étions l’un pour l’autre,

Nous le sommes toujours.

 

Donne-moi le nom que tu m’as toujours donné.

Parle-moi comme tu l’as toujours fait.

N’emploie pas un ton différent.

Ne prends pas un air solennel ou triste.

Continue à rire de ce qui nous faisait rire ensemble.

Prie, souris, pense à moi, prie pour moi.

 

Que mon nom soit prononcé à la maison

Comme il l’a toujours été,

Sans emphase d’aucune sorte,

Sans trace d’ombre.

 

La vie signifie tout ce qu’elle a toujours signifié.

Elle est ce qu’elle a toujours été.

Le fil n’est pas coupé.

Pourquoi serais-je hors de ta pensée

Parce que je suis hors de ta vue ?

Je t’attends, je ne suis pas loin,

Juste de l’autre côté du chemin.

Tu vois tout est bien.

“ La Voile “, de William Blake

 

Je suis debout au bord de la plage.
Un voilier passe dans la brise du matin et part vers l’océan.Il est la beauté et la vie. Je le regarde jusqu’à ce qu’il disparaisse à l’horizon.Quelqu’un à mon coté dit : « il est parti ».Parti vers où ? Parti de mon regard c’est tout.Son mât est toujours aussi haut, sa coque a toujours la force de porter sa chargehumaine.
Sa disparition totale de ma vue est en moi, pas en lui.
Et au moment où quelqu’un auprès de moi dit : « il est parti »,
il y a en d’autres qui, le voyant poindre à l’horizon et venir vers eux, s’exclament avec joie : le voilà ».C’est cela la mort.
Il n’y a pas de morts,
il y a des vivants sur les deux rives.William Blake

“ L’aube est moins claire… “, de Victor Hugo

 

L’aube est moins claire, l’air moins chaud, le ciel moins pur ;

Le soir brumeux ternit les astres de l’azur.

Les longs jours sont passés ; les mois charmants finissent.

Hélas ! voici déjà les arbres qui jaunissent !

Comme le temps s’en va d’un pas précipité !

Il semble que nos yeux, qu’éblouissait l’été,

Ont à peine eu le temps de voir les feuilles vertes.

Pour qui vit comme moi les fenêtres ouvertes,

L’automne est triste avec sa bise et son brouillard,

Et l’été qui s’enfuit est un ami qui part.

Adieu, dit cette voix qui dans notre âme pleure,

Adieu, ciel bleu ! beau ciel qu’un souffle tiède effleure !

Voluptés du grand air, bruit d’ailes dans les bois,

Promenades, ravins pleins de lointaines voix,

Fleurs, bonheur innocent des âmes apaisées,

Adieu, rayonnements ! aubes ! chansons ! rosées !

 

Puis tout bas on ajoute : ô jours bénis et doux !

Hélas ! vous reviendrez ! me retrouverez-vous ?

“ Il restera de toi… “, de Simone Veil

 

Il restera de toi ce que tu as donné.

Au lieu de le garder dans des coffres rouillés.Il restera de toi de ton jardin secret,

Une fleur oubliée qui ne s’est pas fanée.

Ce que tu as donné, en d’autres fleurira.

Celui qui perd sa vie, un jour la trouvera.Il restera de toi ce que tu as offert

Entre les bras ouverts un matin au soleil.

Il restera de toi ce que tu as perdu

Que tu as attendu plus loin que les réveils,

Ce que tu as souffert, en d’autres revivra.

Celui qui perd sa vie, un jour la trouvera.Il restera de toi une larme tombée,

Un sourire germé sur les yeux de ton coeur.

Il restera de toi ce que tu as semé

Que tu as partagé aux mendiants du bonheur.

Ce que tu as semé, en d’autres germera.

Celui qui perd sa vie, un jour la trouvera.

Les textes pour les obsèques d’un enfant 

 

Moment particulièrement douloureux et considéré comme injuste pour la plupart des personnes présentes, la cérémonie d’adieu à un enfant peut être moins pénible à supporter avec des textes réconfortants. En voici deux fréquemment mis en avant : 

 

Vous connaissez à présent plusieurs textes à lire pendant les obsèques. Nous espérons que nos suggestions pourront vous aider à mieux appréhender ce moment intense en émotions. 

 

Ces conseils pourraient également vous intéresser

Comment se souvenir du défunt : solutions actuelles

Après un décès, comment continuer à se souvenir du défunt ? Et quand le défunt a choisi la crémation, que faire des cendres ? Jardin du souvenir, plantation d’un arbuste ou arbre de mémoire, livre de souvenirs nous vous présentons toutes les solutions qui existent pour se souvenir du défunt.

Rédigez vos directives anticipées et soyez rassuré sur votre fin de vie

Même si vous ne souffrez pas d’une maladie grave, il peut être rassurant d’écrire ses directives anticipées pour s’assurer du respect de ses dernières volontés pour les soins en fin de vie. Retrouvez nos conseils pour les écrire clairement.