Livraison de Fleurs sur Bordeaux et sa Région
☎ 05 56 37 08 99
Accueil TEL du Lundi au Vendredi 9h-18h
Livraison du Lundi au Samedi
Commande en ligne 24h/24h
Commandez aujourd'hui avant 19h pour une livraison demain (sauf dimanche) dès 8h30 sur Bordeaux et sa région uniquement.

Rédigez vos directives anticipées et soyez rassuré sur votre fin de vie

Même si vous ne souffrez pas d’une maladie grave, il peut être rassurant d’écrire ses directives anticipées pour s’assurer du respect de ses dernières volontés pour les soins en fin de vie. Retrouvez nos conseils pour les écrire clairement.

 

Directives anticipées, définition

 

Les directives anticipées sont une déclaration écrite qui informe les équipes médicales sur vos souhaits concernant votre fin de vie. Ce document n’est pas obligatoire, mais il permet de savoir que vos souhaits en termes de soins médicaux seront respectés, dans la mesure du possible, au cas où vous ne pourriez plus vous exprimer. 

Dans quels cas sont-elles nécessaires ? 

 

Une personne est déclarée en fin de vie lorsqu’elle souffre d’une maladie grave ou incurable, en phase avancée ou terminale. Vous pouvez également être considéré en fin de vie à cause d’un accident. 

Les directives anticipées concernent les cas où les équipes médicales doivent prendre une décision pour : 

Rédaction des directives anticipées

 

Toute personne majeure peut rédiger des directives anticipées, y compris celles sous tutelle, qui devront demander l’autorisation au juge ou au conseil de famille. 

Les directives anticipées devront être écrites sur papier libre, à la main ou tapées à l’ordinateur. Le plus important est que ce document soit daté et signé. 

Certains hôpitaux ou établissements de soins fournissent à leurs patients, sur leur demande, un formulaire à remplir. Vous en trouverez également un à disposition sur le site du ministère de la santé. Il existe deux modèles, le premier pour les personnes gravement malades et le second si vous êtes en bonne santé.  

Vous pouvez également prendre conseil auprès de votre médecin de famille. 

 

Pour les personnes qui ne peuvent ou ne savent pas écrire, il faudra mandater deux proches (l’un d’entre eux sera appelé “ personne de confiance “) pour le faire à votre place. Ces témoins attesteront que les instructions contenues dans le document correspondent bien à vos directives anticipées. Cette attestation devra mentionner le nom, prénom des témoins, ainsi que leur relation avec vous, et sera gardée avec vos souhaits. 

S’assurer de leur consultation

 

Lorsqu’un patient arrive à l’hôpital ou en service de soins palliatifs, et qu’il ne peut plus exprimer ce qu’il veut ou ressent, l’équipe médicale doit demander à sa famille ou à ses proches si le patient a rédigé des directives anticipées. C’est pour cela qu’il est important de leur en avoir parlé, du fait qu’on a pris le temps de les écrire et où on les a gardées. Vous pouvez aussi en confier la garde à votre médecin, qui les conservera dans votre dossier médical. 

Si vous devez être hospitalisé pour soigner une maladie grave ou que l’on vous place dans un établissement pour personnes âgées, les responsables peuvent intégrer vos directives anticipées à votre dossier administratif. 

Si vous préférez les remettre à des personnes en qui vous avez plus confiance, laissez-les entre les mains d’un membre de votre famille ou un ami. Vous pouvez les garder chez vous et conserver avec vous en permanence une information sur comment les trouver à votre domicile. 

Dans quels cas ne sont-elles pas valables ? 

 

Les directives anticipées ont la force d’une loi face aux médecins dans toutes les situations où vous ne pouvez pas vous exprimer concernant votre fin de vie, sauf si : 

 

Si vous faites partie de ces personnes qui n’ont pas pensé à rédiger leurs directives anticipées, sachez que les médecins recueilleront l’avis de la personne de confiance ou de la famille pour essayer de comprendre quels auraient été vos souhaits. Ils ne prennent une décision qu’après avoir essayé de connaître vos désirs. 

Combien de temps sont-elles valables ? 

 

Une fois que vous avez rédigé vos directives anticipées, sachez qu’elles sont valables jusqu’à votre décès. Mais votre décision n’est pas immuable. Vous avez la possibilité de les modifier ou les annuler à tout moment. Il suffit pour cela de rédiger les modifications,toujours sur papier libre ou par ordinateur, et de remplacer l’ancien document par le plus récent. 

Comme pour le premier document, vous pouvez vous faire aider par deux témoins, qui attesteront de vos capacités lors de la rédaction de vos directives anticipées. 

 

Écrire ses directives anticipées

 

Vous l’avez compris, écrire ses directives anticipées n’est pas un acte banal. Pour que cela soit fait dans les meilleures conditions, il est nécessaire de s’informer de ce qu’est la fin de vie pour rédiger ce document en toute sérénité et en sachant ce que l’on va y mettre. 

S’informer pour mieux décider

 

Vous pouvez décider de ce que vous êtes prêt à accepter ou pas pour votre fin de vie après avoir recueilli les opinions de vos proches et de votre famille, par exemple. Cela vous donnera l’occasion de les informer sur ce que vous voulez si jamais il vous arrive une situation où les médecins doivent les consulter. 

Vous pouvez également prendre des informations auprès de votre médecin traitant. Il connaît votre situation médicale, les traitements envisagés en situation de fin de vie, et saura vous conseiller au mieux. 

Enfin, vous pouvez demander conseil auprès de quelqu’un qui pratique la même religion, si vous êtes croyant. 

Ecrire ce qui est important pour nous 

 

Pour écrire vos directives anticipées, vous n’êtes pas obligé de rester sur un aspect purement médical. Vous pouvez évoquer vos croyances, vos valeurs, vos peurs, et tout ce qui vous paraît important pour aider l’équipe médicale à comprendre vos souhaits. 

Il faudra néanmoins parler des traitements médicaux que vous acceptez et de ceux qui vous rebutent. Vous pouvez expliquer pourquoi certains d’entre eux vous semblent inenvisageables. 

Rédiger dans le calme

 

Rédiger ce document n’est pas forcément simple. Vous devrez vous interroger sur des sujets sensibles, tels que la mort, la souffrance, l’autonomie individuelle…Ne vous précipitez pas et écrivez vos directives anticipées en prenant votre temps. 

 

Écrire ses directives anticipées devrait être plus simple maintenant. N’hésitez pas à vous renseigner auprès des gens qui vous entourent pour préparer votre fin de vie avec un peu plus de sérénité. 

 

 

 

Ces conseils pourraient également vous intéresser

Découvrez notre choix de textes à lire pendant les obsèques

On vous a demandé de contribuer aux obsèques d’un ami en lisant une œuvre pendant la cérémonie ? Mais, pour ne pas commettre d’impair, vous voudriez savoir quels sont les textes à lire pendant les obsèques ? Nous vous donnons dans cet article plusieurs pistes et exemples de textes qui apporteront une touche personnelle à votre intervention.

Comment se souvenir du défunt : solutions actuelles

Après un décès, comment continuer à se souvenir du défunt ? Et quand le défunt a choisi la crémation, que faire des cendres ? Jardin du souvenir, plantation d’un arbuste ou arbre de mémoire, livre de souvenirs nous vous présentons toutes les solutions qui existent pour se souvenir du défunt.